Podcast : retour d'expérience sur les couveuses d'entreprises

by Les Makeuses | Les Makeuses, le blog

Bonjour très chère future Makeuse,

Ça y est ? Tu as ton idée, et l’envie est là? Tu voudrais créer ton entreprise? Enfin, ce qui t’animes, c’est surtout de faire ce que tu aimes et de gagner ta vie de cette façon. Tu te renseignes à droite, à gauche, et plus tu as d’informations, et plus tu vois se dessiner un sacré parcours du combattant : CCI ou Chambre des métiers, CFE, ACRE, BNC, URSSAF, RSI, stage payant ou pas de stage du tout ?

qu'est ce qu'une couveuse d'entreprise

Peut-être aimerais-tu tester ton projet avant de te lancer ? Ou  être accompagné.e dans cette aventure et ne pas te jeter dans le vide avec un parachute moyennement fiable ?

En tout cas, moi, au début, c’est très clairement ce dont j’avais besoin. La solitude m’effrayait presque autant que la montagne de démarches administratives que je commençais à entrapercevoir.

Je les entends les « Oh, elle en fait des caisses, c’est facile de s’inscrire en micro-entreprise, tu vas sur internet et paf ! ça fait des chocapics », et je rigole : qui te dit que la micro-entreprise est ce qui te correspond le mieux ? Comment choisir le meilleur statut et surtout, comment savoir, avec un bilan prévisionnel rempli autant de chiffres que d’approximations, ce qui conviendra le mieux ?

Alors que je nageais en pleine interrogation, j’ai découvert les couveuses d’entreprises et je me suis laissée séduire.

Tout savoir sur les couveuses d’entreprises

Qu’est-ce qu’une couveuse d’entreprise?

C’est une structure qui propose d’accompagner les porteurs de projets avant leur immatriculation auprès du Centre des Formalités des Entreprises et donc avant le choix du statut, l’attribution du numéro de SIRET, etc.

Pour que ceci soit possible, un contrat est signé entre le.la couvé.e et la couveuse : le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise ou CAPE (valable 12 mois et renouvelable 3 fois). Ce dernier définit les modalités d’accompagnement et les obligations de chaque partie.

Une fois ce contrat signé, tu es à-même d’exercer ton activité en toute légalité. Pour ce faire, tu utilises le numéro de SIRET de la couveuse. Tes prestations seront facturées au nom de la couveuse et ton chiffre d’affaire sera reversé directement sur le compte bancaire de cette structure. La couveuse se chargera de déclarer ces revenus auprès de l’URSSAF au moment nécessaire.

A qui s’adresse les couveuses d’entreprises ?

  • Aux porteur.se.s de projets qui n’ont pas besoin de gros investissements ;
  • à ceux.celles qui ne travaillent pas à plein temps ou qui sont en recherche d’emploi ou aux bénéficiaires de minima sociaux;
  • à des activités non réglementées.

Comment ça se passe exactement ?

1 – Tu exerces ton activité, tu factures et tu encaisses directement sur le compte en banque de la couveuse. En général, les couveuses disposent d’un logiciel de facturation.

2 – Une fois par mois, en général, tu rencontres un conseiller avec qui tu vas faire le point et qui va recueillir également des informations comptables, notamment les frais kilométriques et les frais professionnels (achat de matériel, repas d’affaire, …).

3 – Le chiffre d’affaire que tu as encaissé sur le compte de la couveuse pourra t’être reversé (après déduction de la TVA et de la rétribution versée par le porteur de projet à cette dernière en contrepartie de ses services) :

  • Soit sous la forme d’une rétribution où les cotisations sociales sont d’un peu plus de 50% (oui, mais attend un peu avant de quitter cet article dégouté.e, j’en dis plus un peu plus tard).
  • Soit sous la forme de remboursement de tes frais et dans ce cas, il n’y a aucune cotisation prélevée sur ce montant.

Mon top 5 des avantages d’une Couveuse d’entreprise :

1. La possibilité de bénéficier l’Aide au Retour à l’Emploi tout en étant en couveuse d’entreprise

Si tu perçois une Aide au Retour à l’Emploi, tu peux continuer à la toucher après ton entrée en couveuse. Si tu choisis de te rétribuer, il faudra alors le déclarer auprès de Pôle Emploi. Cependant, si tu choisis de ne pas percevoir de rétribution et de te contenter uniquement du remboursement de tes frais (kilométriques et professionnels), tu pourras alors bénéficier pleinement de cette allocation. Concrètement, tu peux utiliser ce que tu gagnes pour investir dans ton entreprise en toute sécurité. Et, cerise sur le gâteau : si la couveuse est assujettie à la TVA, tu pourras récupérer cette dernière lors de tes achats professionnels, ce qui n’est pas négligeable.

2. Commencer à entreprendre – quasiment – sans se soucier de la paperasse

La couveuse permet de minimiser les prises de tête administratives. Certes, tu établies des factures, tu gardes tes tickets de caisse et tu répertories tes achats, mais tout le reste des démarches administratives est géré par la couveuse et pour tou.te.s les flippé.e.s de la compta, c’est idéal. De même, la protection sociale est prise en charge par la structure d’accueil et tu es protégée en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle.

3. Se sentir moins seul.e et bénéficier de conseils lors de cette étape cruciale

L’accompagnement mensuel permet de faire le point régulièrement sur son activité. Ça peut être perçu comme contraignant par les plus autonomes d’entre-nous, surtout les mois où le chiffre d’affaire n’est pas au rendez-vous (ce qui est normal !) et que l’on ne souhaite pas forcément rendre des comptes. Pour moi, ça a surtout été l’occasion de prendre du recul régulièrement sur les actions entreprises, de discuter de mes erreurs et de mes réussites et de bénéficier de conseils et d’outils qui m’ont fait avancer beaucoup plus vite.

Le ou la conseiller.ère aura aussi pour mission de définir avec toi les conditions de ton envol : vers quel statut s’orienter ? comment procéder? etc. Ces choix sont extrêmement importants et l’expérience de ce.tte dernier.ère est capitale.

4. La couveuse d’entreprise, l’endroit idéal pour réseauter

Être dans une couveuse c’est faire partie d’une structure qui accompagne de nombreux porteurs de projets et, si cette structure fait bien son job, il est possible d’y bénéficier d’une jolie mise en réseau et également de voir naître de belles collaborations professionnelles et de vraies amitiés.

5. Tester son activité en conditions réelles sans risque

Le dernier avantage dont je vais parler ici, c’est le principe même de la couveuse : se confronter aux – dures – réalités du terrain en toute sécurité afin de disposer de vrais outils, d’une vraie stratégie et de vrais chiffres au moment de faire les vraies démarches de création d’entreprise. Concrètement ça veut dire que :

  • Ton business plan et ton bilan prévisionnel seront basés sur des données, sur des tendances, et sur des chiffres réalistes.
  • Si tu demandes à bénéficier de l’ACRE (par exemple) lors la création de ton entreprise, c’est beaucoup plus intéressant de le faire pour une activité qui a un, deux ou trois ans et donc un chiffre d’affaire plus élevé qu’à son lancement. Mieux vaut profiter d’un taux de cotisation réduit sur un chiffre d’affaire de 30000 € que sur un chiffre d’affaire de 5000 €.

Mon top 3 des désavantages :

1. Ne pas créer son entreprise c’est ne pas pouvoir la revendiquer

En ne disposant pas de son propre numéro Siret il peut être plus difficile voire impossible de signer un bail commercial, de disposer d’un terminal de paiement, de signer un contrat en nom propre, … Le processus de vérification d’une page professionnelle Facebook ou l’inscription sur les pages jaunes peuvent également s’avérer compliqués.

2. On ne dispose pas directement de son chiffre d’affaire

J’en ai déjà parlé, ton chiffre d’affaire, ton argent, ton pognon, est directement versé sur le compte de la couveuse, et pour le récupérer il y a des conditions pratiques et comptables : en faire la demande, disposer des pièces justificatives nécessaires en cas de remboursement de frais, … C’est la même chose quand on crée une société, le chiffre d’affaire est reversé à la structure et appartient à la structure. Chaque rentrée et sortie d’argent doit être justifiée.

3. Bénéficier de cet accompagnement n’est pas gratuit

Evidemment que ce n’est pas gratuit, c’est un service précieux et la couveuse a des frais de fonctionnement importants. Durant mon expérience, j’ai pu constater qu’un tarif fixe était appliqué pour les personnes réalisant un chiffre d’affaire très bas (moins de 100€) et qu’un pourcentage (10%) était appliqué aux autres (ces conditions varient en fonction des couveuses bien entendu). Quand on perçoit l’ARE, ce n’est pas si important en termes de trésorerie, par contre, quand on se rétribue soi-même (avec 50% de cotisations sociales), ça commence à devenir compliqué. Concrètement, quand on a généré un chiffre d’affaire de 1000€, il n’est pas difficile de rétribuer la couveuse à hauteur de 10% (100€), c’est une autre histoire quand on a réussi à gagner 3000, 5000, 7000€. Selon mon expérience, à partir du moment où on génère un chiffre d’affaire suffisant (surtout si on ne bénéficie pas de l’ARE), il est temps de s’envoler.

 

Mon avis sur les couveuses d’entreprises

Je suis restée 3 ans en couveuse et j’ai même eu le luxe de vivre une grossesse pendant cette période. Ce qui m’a le plus apporté, c’est très clairement l’accompagnement. En effet, seule, j’aurais très clairement paniqué, je n’aurais pas compris tout le potentiel de mon activité, bref, j’aurais foncé droit dans le mur. Ça aurait été un échec TOTAL.

Au moment de ma grossesse, j’ai énormément apprécié de ne pas avoir eu à changer de régime social et de bénéficier d’une protection correcte.

Bénéficiant à cette époque de l’ARE, j’ai choisi de ne pas me verser de rétribution et d’utiliser l’argent gagné pour investir dans mon entreprise : ordinateur, appareil photo, imprimante, tablette graphique, … Imaginez ! Au moment de m’immatriculer, je disposais de tout ce dont j’avais besoin sans avoir dû puiser dans mes ressources !

Enfin, j’ai pu réseauter. Moi qui étais très timide, j’ai pu assister à divers événements et faire des rencontres qui ont été essentielles pour le développement de mon activité.

J’ai quitté la couveuse quand j’ai commencé à générer un chiffre d’affaire suffisant pour m’envoler sereine dans des conditions optimales.

 

Avais-tu entendu parler de ce dispositif ? En as-tu bénéficié ? Je brûle de tout savoir 😊 Raconte-nous tout en commentaires ou sur Instagram ou Facebook !

 

Ceuline